Dans la tradition andine, la misha est l'equivalent d'un lieu de pouvoir, un point sacré de l'existence propre et unique. Elle est composée de trois tissus de pouvoir qui servent de contact avec les forces ancestrales et spirituelles du cosmos vivant.

Les femmes Q'eros artisans qui réalisent la misha l'effectuent de façon ritualiste.

Le premier tissu est une représentation du cosmos, il est divisé en deux, un côté représente le monde logique (matière) et l'autre part non logique (antimatière)

Les motifs dans les deux dotés représentent le soleil et les etoiles.

 

misha andine                motif de tissu

 

Le deuxième tissu est plus petit que le premier, tissé en deux couleurs; le coté gauche est de couleur obscure, il représente la féminité, la douceur, et le coté droit est de couleur blanche, il représente masculinité, la décision.

Dans les bordures de chaque côté; un ruban des couleurs de l'arc-en-ciel, symbolise la diversité des émotions et les limitations.

Le troisième tissu est divisé en  quatre couleurs dans le même tissage. Il est la répresentation de quatre mondes:

1 En haut est la répresentation du monde divin, des idées, l'immatériel.

2. En bas est le monde matériel, le passé et de nos ancêstres.

3. A droite est le monde de la connaisence, des archétypes et de tout ce qu'on connais.

4. Le coté gauche répresente le monde de l'inconnu.

L'union de ces trois toiles forment un espace d'oracle complet.

 

Misha andine

 

Le sacré est en nous, et en même temps dans tout ce qui nous entoure car c'est nous mêmes qui rendons les choses sacrées.

« Sacré signifie de force majeure »