au Interamerican  Institute for Democracy Demos of  the Americas MIAMI DADE COLLEGE USA

 

Je remercie cette maison du savoir de nous permettre nous exprimer.

Ma langue maternelle est le Quechua, J'ai appris l'espagnol et je sais l'importance de la conservation de la langue et il y a encore quelques mots en espagnol dont je ne comprends pas encore le sens réel pour lequel ils sont utilisés, je vous demande des excuses si je n'ai parfois pas les mots précis.

Je viens de la campagne, je n'ai pas eu l'opportunité d'aller dans un lieu d'étude, ma formation est réalisée par l'expérience de la vie.

 L'Amérique à une jolie histoire; je viens d'une tradition orale ou l'écriture se manifeste dans le tissage, Les symbolismes qui sont représentés dans le tissage sont les histoires et les légendes qu'actuellement on ne peux regarder que dans l'archéologie, dans les réussites  sociales et dans les réussites d'organisation. Mais tout cela jamais n’a été écrit.

 On sait tous que depuis l'arrivée de l'Europe en Amérique, l'écriture a commencé... avant cela on sait très peu, nous n’avons que des suppositions et personne ne peux dire avec certitude ce qui s'est passé.

Les œuvres laissées par nos ancêtres continuent à être sur place, les réussites sociales que nous avons personne ne peux les expliquer... pourquoi dans les peuples originaires ils n'utilisent pas de portes dans leurs maisons, pourquoi il n’ont jamais eu de prisons ni d’hôpitaux et les organisations qui comprennent tout ce fonctionnement ont uniquement les histoires des personnes qui soutiennent cette histoire.

Je suis une de ses personnes qui soutient cette histoire.

 La Nation Q'ero à été isolée durant beaucoup de temps et elle est considérée par des historiens comme le dernier refuge des Incas, comme le dernier Ayllu des Incas et comme une réserve culturelle.

Et c'est maintenant pour la première fois que quelqu'un  parle sur cette culture.

 Je commence par dire que c’est de grande importance l'amour au respect, l'amour à la liberté et à la souveraineté.

Je comprends que ces thèmes font partie de la démocratie.

Je me questionne, qu'est-ce que l'Amérique sait sur la démocratie?

 D’où je viens, nous vivons dans ces thèmes, nous vivons dans le respect de la liberté des pensées et des personnes; nous avons même le respect aux mesures et aux poids propres des personnes, respect à leur propre espace. Nous respectons à tel point que nous avons les mesures implicites dans nos corps, ainsi, nous pouvons construire nos maisons à nos mesures propres.

Nous pouvons développer nos pensées librement à condition que ces pensées servent à l'humanité et au développement d'un tout.

 Quand on parle de la souveraineté on parle de  transférer le pouvoir, pas uniquement aux futures générations qui sont nos enfants mais aussi à notre peuple. C'est comme cela qu'on vit.

C'est vrai que nous ne sommes que 4000 personnes et malheureusement cette connaissance est en extinction.

Je considère qu'actuellement nous donnons beaucoup d'importance, trop même, comme si notre seul objectif était le développement économique, scientifique et politique. Tout ce développement devrait être un chemin par lequel l'objectif final est l'être humain.

C'est vrai qu’à la montagne nous vivons avec peu de choses, on dirait, sans luxe, car nous considérons plus important de développer des capacités et qualités en nous mêmes.

C'est vrai que nous n'avons pas d’hôpitaux, car nous nous dédions à développer notre capacité de gérer nos propres neurochimies, de gérer la fonctionnalité de chaque organe et de gérer nos émotions et nos symbolismes... de savoir se comprendre soi même.

 En tout cas, la façon de vie que nous avons est la plus proche de la démocratie car nous nous sentons libres. Cette façon de vie nous permet de penser et de nous développer librement; c’est le motif pour lequel j'ai décidé de vous partager notre culture car d'autre façon il n'y a pas de sens...

 La seule chose que nous aimerions est de vivre un peu plus dans cette planète, je sais que c'est difficile de comprendre cela car nous avons une façon différente de voir les choses.

Nicolas Pauccar au Forum Vision de la Démocrate évolutive USA